Kinésiologie et Crossfit ®

Après avoir mis un pied dans le sport dit de haut niveau, avec le sauvetage sportif en 2013, EDUtm a pu mettre en évidence le bénéfice d’un suivi kinésiologique dans la préparation des athlètes. Je vous propose aujourd’hui une approche nouvelle, vers la découverte d’un nouveau sport : le crossfit ®.

Le crossfit®, nouvelle discipline physique

Bien que devenu un sport à part entière, le CrossFit ® est un terme désignant une méthode de conditionnement physique, de type cross-training.

Le CrossFit ® combine principalement la force athlétique, l’haltérophilie, la gymnastique et les sports d’endurance. Le mot CrossFit ® vient de cross-fitness (en français, entraînement croisé), appelé ainsi parce qu’il mélange différentes activités physiques et sportives. Les pratiquants de CrossFit ® courent, rament, grimpent à la corde, sautent, déplacent des objets, pratiquent des mouvements olympiques d’haltérophilie ainsi que des exercices au poids du corps, utilisent des haltères, des anneaux de gymnastique, des boîtes, des kettlebells (sorte de poids ronds munis d’une anse), des sacs et tout autres objets pouvant servir l’entraînement.

Le CrossFit ® axe son fonctionnement autour de dix compétences athlétiques :

  • endurance cardiovasculaire et respiratoire,
  • endurance musculaire,
  • force, souplesse, puissance, vitesse,
  • agilité, psychomotricité,
  • équilibre et précision.

Anaël, athlète de cross-fit

J’accompagne depuis quelques mois un athlète toulousain, Anaël , 25 ans, 1,68 m, pour 69 kg. Il paraît utile de préciser qu’Anaël est capable :

– de pousser une barre (en partant des épaules jusqu’ au-dessus de la tête les bras tendus) de 63 kg,

– d’arracher une barre (en partant du sol jusqu’à au- dessus de la tête, sans passer par la position des épaules) de 92 kg,

– de descendre en position de « squat » (barre posée sur les épaules, derrière la nuque) avec une barre de 180 kg ( cf photo ).

kinésiologie et crossfit

Séance 1 : clivages et réactivité

Après la familiarisation du test musculaire, je décide d’effectuer une équilibration complète en Touch for Health pour ce sportif plutôt centré sur les sensations et ayant une très bonne connaissance de son schéma corporel (discipline sportive oblige).

Je trouve une faiblesse dans l’élément Rein (psoas à gauche). Je décide donc de commencer par une procédure on ne peut plus importante dans la recherche des performances sportives : la correction des 5 Clivages. Je corrige donc un Clivage BOIS Tête-Corps.

Pour finir je décèle en fin de séance une Réactivité du Grand Dentelé droit avec le Tenseur Fascia Lata gauche.

Agréablement surpris par cette nouvelle approche, Anaël et moi convenons de nous retrouver 1 mois après.

Séance 2 : électromagnétisme, hypertonicité

En premier bilan, Anaël me confit ressentir plusieurs changements, notamment liés à la position de sa tête durant l’effort et les exercices avec de lourdes charges. De plus, il se dit «plus gainé musculairement » de manière générale.

Je commence en lui proposant de tester la pollution électromagnétique liée à l’utilisation de son matériel d’entraînement. Nous trouvons effectivement qu’une de ses deux cordes à sauter lui affaiblit les quadriceps. Nous avons confirmé également qu’il valait mieux qu’il ne s’entraîne plus avec sa montre.

Pour cette deuxième séance, l’axe de travail qu’il choisit est l’amélioration de la mobilité de ses chevilles en « squat ». Il souhaite avoir les pieds plus serrés et parallèles dans une position basse confortable.

Nous effectuons donc un examen postural et une prise de mesure au sol.

Après les tests, je corrige dans un premier temps des muscles hypertoniques : sous-scapulaire gauche, fascia-lata gauche, triceps gauche.

Nous continuons le travail avec des procédures d’Adaptogénèse.

Nous terminons cette séance par une nouvelle prise de mesure.

AVANT SEANCE
AVANT SEANCE
APRES SEANCE
APRES SEANCE

Conclusion:

Anaël semble satisfait après ces deux premières séances. Il souhaite pour les prochaines séances travailler les axes suivants :

– – Augmenter ses qualités de force ;

– – Améliorer sa mobilité au niveau des épaules ;

– – aborder les aspects psychologique et émotionnel en vue des compétitions à venir. !

(* Les tests et procédures décrits ici ne constituent ni un diagnostic médical ni un traitement. Elles ne remplacent en rien la consultation d’un médecin).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *